Rechercher

Pratiquer le tai chi à la maison

Dernière mise à jour : 16 déc. 2019

Réflexions sur l'établissement d'une pratique régulière à la maison.


LiuHeBaFa en vacances dans Charlevoix - Toutes les occasions sont bonnes !

Je parle souvent dans mes cours de l'importance de pratiquer quotidiennement à la maison, car c'est la clé pour améliorer votre tai chi et pour mieux profiter de ses bienfaits. Je veux ainsi vous encourager à trouver dans la journée des moments pour faire quelque chose qui contribue à votre bien-être et indirectement, à celui de vos proches. Ce n'est pas toujours évident quand vous êtes occupés par mille et un projets et que vous devez répondre aux exigences du travail et de la vie familiale. Je suis maintenant un designer retraité, mais durant toute ma vie professionnelle, j'ai été confronté à un manque de temps chronique pour accomplir tout ce qu'il y avait à faire dans une journée.


Il n'est pas toujours facile de se motiver. Commencez donc avec de très petits objectifs de pratique.

Apprendre le tai chi demande du temps, mais comme toute chose qui a de la valeur, cet art de santé mérite qu'on y mette un peu du sien. Les bénéfices que nous en retirons sont le résultat de nos efforts quotidiens et de l'attention que nous portons à développer l'art. En y réfléchissant bien, une des choses que je suis le plus heureux d'avoir fait au cours des quarante dernières années, c'est d'avoir pris le temps d'apprendre et de pratiquer le tai chi chuan et le liu he ba fa. Si j'y consacre autant de temps, c'est que, fondamentalement, j'ai un immense plaisir à pratiquer ces arts de santé.


Commencez par commencer.


Pour la plupart des gens, il semble que le plus difficile c'est de commencer. Souvent c'est la fatigue et on ne s'en sent pas la force. Il n'est pas toujours facile de se motiver. Commencez donc avec de très petits objectifs de pratique. Dix minutes d'exercices, à commencer par les mouvements que vous aimez le mieux. Souvent, le fait de bouger nous redonne de l'entrain et on se sent l'envie de continuer un peu plus longtemps. Si vous êtes fatigué en fin de journée, essayer plutôt d'en faire quelques minutes au réveil à la maison ou du moins en matinée.


Peut-être vous sentez-vous pressé par le temps ? Ou vous avez zéro discipline ? Au lieu de vous réserver une heure fixe pour votre pratique, prenez plutôt quelques minutes ici et là pour bouger un peu. À la pause le midi ou cinq minutes au parc en vous rendant à la maison. Toutes les occasions sont bonnes.


Plusieurs souffrent de douleurs musculaires ou articulaires et éprouvent des difficultés à faire divers mouvements. Que ce soit dans les cours ou à la maison, nous ne vous demanderons jamais de faire des exercices si vous avez mal. Par contre, il y a souvent une façon de modifier les mouvements pour qu'il vous soit possible de les faire. Parlez-en à votre instructeur : nous pouvons adapter les exercices pour toutes sortes de conditions.


Une chose qui vous aidera à maintenir votre pratique, c'est de tenir un journal de vos progrès.

Certain d'entre vous en sont au début et vous avez oublié la séquence des mouvements. Le but des cours d'initiation est d'être capable de suivre en groupe et de pouvoir faire quelques mouvements de fondation. Ne vous en faites pas si vous ne retenez pas tout après chaque cours. Ça viendra à la longue. Prenez quand même l'habitude de réessayer chez vous les mouvements que vous venez d'apprendre le jour même. Puis le lendemain matin. Sinon, pratiquez les petits bouts dont vous vous souvenez et quelques-uns des exercices de fondations qui sont en général assez simple à se rappeler. La visualisation aide aussi à mémoriser : regardez les vidéos en ligne que nous vous avons suggérées en essayant de vous mettre dans la peau de la personne qui fait les mouvements. Comme si vous regardiez un match de hockey et que vous vous mettiez à la place de votre joueur favori sur le point de marquer ! Essayer ensuite de visualiser les mouvements les yeux fermés. Ça demande de la concentration, aussi ne vous découragez pas si vous avez des difficultés les premières fois. Mais côté mémoire, c'est génial !


Poussez plus loin.


Après avoir pris l'habitude de pratiquer un peu tout seul et peut-être y avoir pris goût, vous trouverez plus facile de partir au parc le matin et de pratiquer une demi-heure. Essayez la routine que nous avons établi au début des classes ou, si vous préférez, commencez par les mouvements que vous aimez le mieux et progresser vers ce que vous trouvez un peu plus difficile. Trouvez plaisir à vous étirer. Profitez des moments de calme et de paix que cette pratique vous procure. Comme l'hiver approche, je fais pour ma part un peu de place chez moi afin d'avoir plus d'espace pour bouger. Il me suffit de tasser un peu la table et de déplacer une chaise et voilà ! L'hiver, pour moi, c'est le temps des étirements profonds sur place et des postures méditatives.


Une chose qui vous aidera beaucoup à maintenir votre pratique (ça été démontré dans plusieurs domaines) c'est de tenir un journal de vos progrès. Quelques phrases jetées sur les pages d'un cahier de notes suffisent. Écrire vous rappel les progrès que vous faites et c'est une source importante de motivation.


Combien de temps idéalement ?


À en croire plusieurs études (comme, par exemple, les effets du taiji quan sur la réduction des chutes chez les aînés), si vous pratiquez environ une demi-heure plusieurs fois par semaine, c'est suffisant pour commencer à ressentir des bienfaits. Cela dit, Maître Moy nous incitait à pratiquer deux heures par jour... C'est beaucoup de temps vous me direz et c'est sans aucun doute vrai pour la plupart d'entre vous. Mais j'avance que pour quelqu'un qui veut apprendre l'art de façon approfondie, c'est le temps qu'il faut y mettre. Si ça vous passionne, ce n'est pas une punition, bien au contraire! Pour ma part, je n'ai pas toujours eu le temps de pratiquer autant. Ces jours-ci, je vais ''jouer'' dehors de deux à trois heures presque tous les jours durant l'été et ma pratique se divise grosso modo ainsi : une heure d'étirements divers (parce que je ne suis pas si jeune!), 30 à 40 minutes de Zhan Zhuang et pour le reste, des mouvements tirés des formes que je pratique. Je crois, somme toute, que ça reste une question personnelle qui va changer avec les circonstances et qu'il ne faut surtout pas se mettre des objectifs démesurés. Comme je le disait plus haut, commencez par un petit pas.


Pour finir, je vous encourage vivement de pratiquer avec des amis. C'est beaucoup plus motivant de faire le tai chi en groupe. Je remercie ici mon ami David avec qui j'ai pratiqué de si nombreuses fois ces dernières années. Que de joie et de découvertes nous avons partagées! Ne vous gênez pas de demander aux personnes que vous rencontrez au cours de venir pratiquer avec vous de temps à autre. Comme les nuages organise des pratiques durant la belle saison à l'extérieur et c'est toujours apprécié des participants. Malheureusement nous avons un long hiver et les occasions de se rencontrer sont moins nombreuses. Si vous êtes inscrits sur notre site ou à notre info-lettre, nous vous ferons part de temps à autre l'horaire des pratiques libres.


À bientôt.

262 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout